MASTER-FRIGO

Panneau chambre froide

Les panneaux MASTER-FRIGO sont des panneaux préfabriqués en ligne de production en continu, étant constitués de deux tôles d’acier galvanisé et pré-peint, reliées par un noyau en mousse rigide de polyuréthane (PUR) ou de polyisocyanurate (PIR), de sorte à constituer un élément de type sandwich avec un joint à rainure et languette.

Les panneaux MASTER-FRIGO ont été spécialement conçus pour être utilisés dans tous les projets liés à l’industrie agroalimentaire, depuis le transport, la manipulation et la conservation jusqu’à la congélation et la surgélation des aliments.

MASTERPANEL propose des configurations variées en fonction du projet de destination, offrant un choix parmi cinq épaisseurs différentes, deux nervurages extérieurs et deux nervurages intérieurs différents, ainsi qu’une large gamme de couleurs disponibles. Par ailleurs, MASTERPANEL offre également la possibilité de fabriquer des panneaux avec de la mousse PIR (polyisocyanurate) auto-extinguible certifiée B-s1, d0, d’après Euroclasses (UNE-EN 13501).

Caractéristiques techniques

Épaisseur du panneau 60, 80, 100, 120, 150 mm.
Largeur utile 1.000mm
Longueur Jusqu’à 16 000 mm (maximum recommandé 9000 mm)
Champ d’application Chambres froides
Épaisseurs de tôle extérieure : 0,4 / 0,5 / 0,6 / 0,7 mm
Épaisseurs de tôle intérieure : 0,4 / 0,5 / 0,6 / 0,7 mm
Peinture (voir chapitre finitions):
  • Polyester 25 um
  • PVDF 25 um / 35 um
  • PU 55 um (Granite·174; HDX/PUPA 55)
  • Simili bois
  • PVC 120 um (usage alimentaire)
Nervurage extérieur Standard / Lisse
Nervurage intérieur Standard / Lisse
Type de noyau
  • Polyuréthane (PUR)
  • Polyisocyanurate (PIR)
Densité du noyau 40kg/m³
Résistance à la traction >0,060Mpa
Résistance à la compression >0,100Mpa
Résistance à la flexion >0,100Mpa
Réaction au feu Cs3d0 / Bs1d0

Dimensions en mm.

Détail de joint
Épaisseur du panneau Poids Coef. transmission Thermique (facteur U) Résistance thermique (facteur R)
mm kg/m2 w/m2 k kcal/m2 h ºC m2k/w Hr f² °F/BTU
60 10,84 0,36 0,31 2,76 15,66
80 11,64 0,27 0,23 3,75 21,26
100 12,44 0,21 0,18 4,71 26,73
120 13,24 0,18 0,15 5,67 32,15
150 14,44 0,14 0,12 7,09 40,21

Calculs selon EN14509, considérant la résistance de surface selon le flux horizontal et sans tenir compte de l’influence des faces profilées. Le concepteur doit calculer les pertes dans les joints vissés.

FONCTIONS ET AVANTAGES DES PANNEAUX MASTER-FRIGO

  • Excellente esthétique
  • Haute capacité d’isolation thermique
  • Haute résistance mécanique
  • Haute stabilité dimensionnelle
  • Étanche à la vapeur d’eau
  • Résistant aux environnements agressifs
  • Matériau polyvalent toutes configurations
  • Rapide à installer et à nettoyer
  • Facilement démontables et réutilisables
  • Fabrication sur mesure anti-déchets
  • Fabriqué avec des matériaux recyclables

RÉACTION AU FEU

Surcharges admissibles (kg/m2)

Épaisseur panneau
mm
(L) Distance entre appuis en cm. Calculs effectués sur panneau 0,50mm./0,50mm.
150 175 200 225 250 275 300 325 350 375 400 450 500
60 413 332 272 225 188 159 135 115 99 85 74 57
80 471 391 328 278 237 204 176 153 133 117 91
100 433 371 319 277 241 211 186 164 129 103
120 466 404 352 309 272 241 214 171 138
150 533 469 415 368 328 249 237 194

Surcharge uniformément répartie pour 1 embrasure (2 appuis)
Calculé pour un État Limite en Service des déformations L/200. Selon EN14509. Surcharges non pondérées.
Le concepteur doit effectuer les calculs selon la règlementation applicable.

MONTAGE ET EXÉCUTION DE LA CHAMBRE FROIDE

Recommandations de montage de base :

  • Le sol sur lequel les panneaux sandwich seront posés doit être parfaitement nivelé, propre et lisse.
  • Vérifier la verticalité (murs) ou l’horizontalité (plafonds et toitures) des panneaux après leur installation, et corriger tout écart.
  • Le système d’assemblage vertical entre panneaux est effectué par pression du joint à rainure et languette et en plaçant un panneau contre le précédent.
  • La jonction mur-plafond doit être effectuée en se conformant rigoureusement aux indications fournies (voir détail technique p. 88), en faisant particulièrement attention aux découpes à réaliser, le cas échéant, pour obtenir la zone de jonction.
  • Si le joint-même entre panneaux n’a pas suffisamment de capacité pour empêcher la formation de condensation ou de gel, appliquer un produit scellant dans cette zone, par exemple à base de silicone pour assurer l’étanchéité contre l’air et l’eau), de butyle (pour assurer l’étanchéité contre la vapeur d’eau) ou de mousse injectée sur place (pour réduire le pont thermique du joint entre panneaux).
  • La fixation des panneaux de plafond reliés aux structures du bâtiment doit être effectuée au moyen de tiges ou de câbles de serrage. La structure du bâtiment doit être conçue pour résister non seulement aux surcharges habituelles, mais également à celles liées au poids propre des panneaux.
  • La distance maximale entre appuis verticaux ou horizontaux, ainsi que les surcharges maximales admissibles des panneaux, doivent correspondre aux spécifications (voir tableau Surcharges admissibles, p. 39) pour le type de panneau prévu.
  • Les équipements de refroidissement et leurs accessoires ne doivent pas être suspendus directement des panneaux, une fixation indépendante devant être prévue pour ces derniers.
  • Éviter le sciage à disque car ceci risque de produire des copeaux de métal susceptibles de rester collés sur la surface du panneau et d’entraîner des problèmes d’oxydation. Si l’utilisation de disques est inévitable, s’assurer du retrait des copeaux métalliques.
  • Veiller à utiliser des vis adaptées à la structure requise.
  • Éliminer la protection en plastique recouvrant les panneaux.
  • Réparer les griffures éventuellement présentes sur la tôle de couverture des panneaux.
  • Vérifier le bon scellage des points singuliers.

MAINTENANCE D’UNE CHAMBRE FROIDE

  • Au moins une fois tous les six mois, vérifier l’état et la contrainte des câbles de serrage employés pour la fixation des plafonds, et les nettoyer.
  • La surface des panneaux peut être lavée avec un mélange d’eau courante et un agent neutre, puis rincée à l’eau courante pour ensuite être séchée.
  • Une fois par an, vérifier les rainures de collecte d’eau (elles doivent être propres et en bon état).
  • Une fois par an, vérifier l’état des éléments de scellage.

Nuancier

descargar button
TÉLÉCHARGER LE NUANCIER
  • Les couleurs proposées dans ce catalogue sont approximatives.
  • Possibilité de fabrication dans d’autres couleurs sur demande.

GUIDE POUR LE CHOIX DU REVÊTEMENT

descargar button
TÉLÉCHARGER LE GUIDE DU REVÊTEMENT

Pour choisir le prélaquage le mieux adapté à chaque usage, le concepteur de l’installation doit prendre en compte l’incidence des rayons UV et l’exposition aux environnements corrosifs du bâtiment ou projet.

  • Résistance à la corrosion du système de peinture Afin d’établir la résistance à la corrosion d’un système de peinture, celui-ci doit être soumis à un essai de brouillard salin. Cet essai consiste à évaluer l’apparition de corrosion après un certain nombre d’heures dans une chambre de brouillard salin. Pour chaque schéma de peinture, les résultats fournissent une valeur de résistance à la corrosion RC allant de RC1 à RC5, RC1 étant la valeur la plus faible. En d’autres termes, les schémas de peinture correspondant au classement RC3 ont démontré leur aptitude à résister aux environnements présentant un classement C3 ou moins.
  • Résistance au rayonnement UV du système de peinture Afin d’établir la résistance au rayonnement UV d’un système de peinture, celui-ci doit être soumis à un essai de vieillissement accéléré QUV. Cet essai consiste dans l’évaluation de la perte d’éclat et de couleur au fil du temps sous l’effet des rayons UV. Pour chaque schéma de peinture, les résultats fournissent une valeur de résistance au rayonnement ultraviolet RUV allant de RUV1 à RUV4, RUV1 étant la valeur la plus faible.
  • Classement des environnements.
DESCRIPTION DES CATÉGORIES DE CORROSION POUR LES ENVIRONNEMENTS EXTÉRIEURS

C1 Très faible
C2 Faible : Zones présentant un faible niveau de pollution. Zones principalement rurales ou industrielles
sans incidence d’anhydride sulfureux.
C3 Moyenne : Zones urbaines, industrielles présentant un faible niveau de pollution de dioxyde de
soufre (SO2) et zones côtières à faible salinité (de 10 km à 20 km de la mer).
C4 Haute : Zones industrielles présentant un niveau modéré de pollution de dioxyde de soufre (SO2)
et zones côtières à salinité modérée (de 3 km à 10 km de la mer).
C5 I Très haute : Zones industrielles présentant des atmosphères très agressives et un haut niveau de
pollution de dioxyde de soufre (SO2)
C5 M Très haute : Zones côtières et maritimes à haute salinité (de 1 km à 3 km de la mer).

DESCRIPTION DES CATÉGORIES DE RÉSISTANCE UV POUR DES ENVIRONNEMENTS EXTÉRIEURS

Zone 1 : Zones non exposées au rayonnement UV. Usage intérieur sans rayonnement.
Zone 2 : Zones présentant une faible exposition au rayonnement UV ou sans aucune exigence particulière en termes de préservation de la couleur.
Zone 3 : Zones présentant une exposition modérée au rayonnement UV.
Zone 4 : Zones présentant une exposition élevée au rayonnement UV ou avec des exigences particulières pour la préservation de la couleur

Choix des systèmes de peinture selon les différents environnements

Après avoir vérifié la catégorie d’environnement, le responsable de la conception doit choisir le système de peinture :

1º) Il doit sélectionner un système de peinture adapté du point de vue de la corrosion. Le tableau suivant peut servir de guide.

2º) Il doit sélectionner un système de peinture adapté du point de vue du rayonnement UV. Le tableau suivant peut servir de guide.

3º) Il faut alors choisir un système de peinture adapté du point de vue de la résistance à la corrosion et de la résistance au rayonnement UV. Les cas suivants peuvent servir de guide.

Les données recueillies dans les tableaux sont fournies à titre d’information et ne constituent pas une garantie pour le matériau. Veuillez contacter Masterpanel pour toute application exigeant une garantie pour l’acier des panneaux.

FINITIONS

descargar button
TÉLÉCHARGEMENTS DE FINITIONS

Finition standard : Polyester 25 um. Autres finitions disponibles sur demande. Valeurs indicatives servant de référence. Pour les garanties, veuillez consulter.

Afin de vous fournir des informations sur ce produit, nous vous proposons toute la documentation concernant le Master-Frigo / Panneau chambre froide.

descargar button
Caractéristiques techniques
descargar button
Catalogue
descargar button
Certificat de qualité
descargar button

Certificats de réaction au feu

descargar button
BIM
descargar button
DWG

MasterPanel met au service de ses clients un département technique offrant son soutien aux concepteurs et à la Direction des Travaux. Nous offrons un soutien de notre système de construction depuis la gestation du projet jusqu’à son installation et sa maintenance ultérieure.

Cette assistance peut inclure:

  • Proposition de solutions techniques adaptées à chaque projet.
  • Offre de soutien dans les découpes, les quantifications des panneaux et accessoires nécessaires.
  • Soutien et information technique pour la formation des installateurs.
  • Nous fournissons des plans et des croquis pour les détails techniques les plus fréquents.
  • Soutien technique dans la bonne installation de nos panneaux, constituant une équipe avec la Direction des Travaux.
  • Les panneaux doivent toujours être transportés dans des véhicules à surface plate.
  • Les panneaux doivent être emballés avec des cales en polystyrène à la base contre tout dommage.
  • Les piles de panneaux ne doivent pas dépasser 2.60 m de haut (y compris cales en polystyrène, accessoires, couvre-joints, finitions, etc.).
En camion
En conteneur

DEMANDEZ UN DEVIS